Accueil | Semaine 49/2022

Semaine 49/2022

SEMAINE 49

PENSÉE DU JOUR
Qui veut voyager loin ménage sa monture.

L’ANMAM ÉTAIT EN ARDÈCHE
Comme cela a été annoncé dans nos newsletters précédentes, quelques adhérents ont accompagné, le weekend dernier, le président national dans l’ARDÈCHE pour rencontrer les anciens marins d’ANNONAY et des environs. Après la visite très intéressante du musée des cars,

le président a reçu les anciens marins pour échanger sur les projets à naître. Le dimanche matin une cérémonie au monument aux morts regroupait les drapeaux des AMMAC de CONDRIEU (Rhône) et ANNONAY qui se sont joints à celui de l’ANMAM, pour se souvenir.
Le maire de la commune assistait à cette sobre cérémonie initiée par l’ANMAM qui a voulu ainsi montré le côté patriotique que revêt une telle manifestation avec un dépôt de gerbe par L’ANMAM représentée par son président en exercice, Mr François RAIMOND.

Des adhérents de l’Isère, d’Ardèche, du Var, du Rhône et de la Drôme étaient présents. Le lien physique est nécessaire à une bonne compréhension aux activités du monde maritime, combattant, associatif, et humain, et ce genre de rencontre y contribue assurément ;
Le président national attache une grande importance à ces rendez-vous pour perpétuer le devoir de mémoire, d’une part, et le développement de l’Association nationale des marins et anciens marins sur le territoire national d’autre part. Le partage du déjeuner du dimanche midi dans un restaurant au bord du Rhône, choisi par le président de l’AMMAC ANNONAY, avait un goût très particulier d’amitié sincère entre les anciens marins venus de différents départements qui s’y trouvaient.. C’est la force de l’ANMAM de fédérer celles et ceux qui veulent rester fidèles au monde associatif d’anciens marins qui ont des valeurs en commun à faire valoir.
Le président des anciens marins d’ANNONAY (Ardèche), Mr Christian TROUILLER, a montré toute sa joie d’accueillir des anciens marins venus d’ailleurs. Toute bonne chose a une fin (hélas) et il fallait repartir pour d’autres activités aussi riches dans d’autres départements. Les voyages forment la jeunesse, dit-on, et les anciens marins de l’ANMAM sont des « anciens jeunes » donc voyagent encore et toujours.

CORSICA FERRIES
LA COMPAGNIE MARITIME
C’est en 1968 que la Compagnie de transport maritime corse est fondée par le bastiais Pascal P. LOTA ; elle est dénommée Corsica Line.
Le ferry Corsica Express (600 passagers et 60 véhicules) effectue ses premières traversées entre la Corse et l’Italie. Il est le premier navire privé à relier la Corse et l’Italie.

L’HISTOIRE
De 1968 à 1981 la compagnie Corsica Line se développe sur son premier marché : les traversées Corse-Italie.
Depuis lors, la Compagnie a continué à croître : aux liaisons avec l’Italie se sont ajoutées celles avec la France et les bateaux jaunes sont devenus peu à peu synonymes de confort et de qualité du service.
En 1981, rachat de la société TTE en Italie, la marque Sardinia ferries vient rejoindre Corsica Ferries et la compagnie maritime assure des traversées entre la Sardaigne et l’Italie. Le navire Sardinia Nova est le premier ferry jaune à relier Livourne et Olbia.
La flotte se renforce en 1987 avec l’entrée en ligne du Sardinia Vera.
Ouverture en 1996 de la ligne Nice Corse avec le NGV Corsica Express.
Les traversées rapides ouvrent le marché des traversées France continentale vers la Corse à la concurrence. Sardinia Ferries met en ligne un NGV identique entre Italie et Sardaigne.
Mise en ligne en 2001, des ferries rapides Mega Express, qui augmentent de manière substantielle l’offre en capacités et en rotations et ouverture des lignes entre Toulon et les ports d’Ajaccio, Calvi, Ile Rousse et Bastia.
En 2004, Corsica Ferries devient le premier transporteur de passagers vers la Corse.
2004 voit aussi la mise en ligne du navire amiral Mega Express Three sur les traversées avec la Sardaigne.
Mise en ligne en 2006 du Mega Express Four. Le seuil des 3 millions de passagers est dépassé, 2/3 sur la Corse et 1/3 sur la Sardaigne.
En 2007/2008, achat et travaux de restructuration du Mega Express Five.
En 2008, la Compagnie met en ligne le Mega Smeralda, nouveau joyau de la flotte, et elle lance le site Internet blog.vivacorsica.com : un site pour découvrir la Corse, réserver en Corse, discuter/échanger sur la Corse.
En 2009, le Mega Express Five entre en service. Au cours de l’année, Corsica Ferries transporte plus de 2 600 000 passagers entre continent français/italien et Corse.
En 2010, Corsica Ferries innove en proposant à ses clients une application Iphone et, durant l’été, instaure une liaison NGV entre Bastia et Piombino et Bastia et Livourne.
Au cours de l’année 2010, 2 778 300 passagers empruntent les lignes entre continent français/italien et Corse : une augmentation de près de 4% par rapport à l’année 2010.
En 2012, reprise de la ligne sur l’Île d’Elbe, le Corsica Express relie Piombino à Portoferraio en 30 minutes seulement !
De juillet à septembre, 4 départs par semaine sont proposés du port de Bastia pour rejoindre l’Île d’Elbe.
En 2013, Corsica Ferries est le transporteur officiel du Tour de France 2013, et le Mega Smeralda est transformé pour l’évènement en Centre de Presse flottant !
Le Mega Andrea, sistership du Mega Smeralda, rejoint la flotte de la compagnie en juin 2015.
De nouvelles lignes sont inaugurées en 2016, au départ de Toulon et Nice vers la Sardaigne, et vers un nouveau port en Corse : Porto Vecchio.
En juin 2017, le Pascal Lota entre en ligne et devient le navire amiral de la flotte.
En avril 2018, Majorque, nouvelle destination, est proposée au départ de Toulon.
En 2019, la Sicile est proposée au départ de Toulon.
En 2021, le Mega Regina rejoint la flotte.

LES DATES CLÉS
1968: Création de la compagnie maritime corse Corsica Line qui deviendra Corsica Ferries.
Desserte de l’Italie au départ de la Corse.
1981: Ouverture des lignes Sardinia Ferries.
Desserte de la Sardaigne au départ de l’Italie (Livourne) et naissance de la marque Sardinia Ferries.
1995: La Compagnie transporte plus d’un million de passagers.
1996: Ouverture des lignes entre le continent français et la Corse et Italie-Sardaigne.
Nice est desservi par navire à grande vitesse Corsica Express en direction de Bastia et Calvi / Île Rousse (Balagne) en moins de 3 heures.
Fin du monopole des compagnies d’État.
1997: Mise en ligne de NGV sur la ligne Civitavecchia Sardaigne.
1998: La partie des activités que la Compagnie exerçait en Italie est transférée au port de Savone où elle obtient une concession portuaire (50 000 m2).
1999: Commande passée aux chantiers Orlando de Livourne pour la construction des deux premiers ferries rapides Mega Express.
Ouverture de la desserte des lignes Nice Corse par cruise ferry.
2000: Ouverture de la ligne Toulon-Corse.
2001: Arrivée des Mega Express sur les lignes Toulon-Corse et Livourne-Golfo Aranci.
2003: Arrivée du Mega Express Three.
2006: Arrivée du Mega Express Four.
La Compagnie dépasse les trois millions de passagers transportés.
2007: Création de Kallisti Ferries en partenariat avec Spanos maritime (Le Pirée, Grèce).
Deux ferries de la flotte sont employés pour des liaisons entre Îles Cyclades et l’Égée orientale.
2008: un nouveau ferry entre en ligne : Mega Smeralda.
2009: Mega Express Five est mis en service.
2010 : 20e anniversaire : depuis 1990, plus de 10 millions de passagers ont transité dans le port sarde de Golfo Aranci à bord des navires Sardinia Ferries.
En 2013, la Compagnie exploite 13 lignes dont 7 depuis Nice et Toulon.
2015: Arrivée du Mega Andrea dans la flotte.
2016: Ouverture des lignes France-Sardaigne.
2017: Inauguration du Pascal Lota nouveau navire amiral de la flotte.
2018: Ouverture des lignes France-Baléares.
2018: La compagnie fête ses 50 ans.
2019: Ouverture des lignes Sicile et Minorque au départ de Toulon.

LE LOW-COST MARITIME
L’introduction des Mega Express a permis l’augmentation de l’offre au travers du voyage diurne, vraie alternative au traditionnel voyage nocturne, et a modifié notre philosophie désormais basée sur le service au client.
Si dans le passé, la formule de voyage la plus prisée était celle de nuit où le ferry était considéré seulement comme « un moyen de transport », aujourd’hui la traversée de jour transforme nos ferries en lieux de divertissement permettant à nos clients de passer agréablement le début ou la fin des vacances, grâce au confort dont ils sont dotés (magasins, boutiques, restaurants, aires de jeux, bars, piscines).
Nous appliquons une politique systématique de maîtrise des coûts tout au long de notre processus de gestion.
-Le choix des navires : construits en Italie à des prix compétitifs, la combinaison de leur importante capacité avec la fréquence des traversées font diminuer notablement les coûts unitaires. Leur vitesse élevée permet de 3 à 4 traversées par jour sur un même ligne.
-Le choix des ports : la recherche de ports alternatifs et la négociation avec ceux-ci font baisser le coût des escales. Nous avons ainsi choisi Toulon à 65 km de Marseille, Savone à 30 km de Gênes, Golfo Aranci à 15 km d’Olbia…
-La politique de distribution : Nous avons inventé le tickefax et le tick-e-mail pour remplacer les billets classiques. Notre site internet est accessible aux agences de voyages et aux particuliers.
-La gestion des coûts : Nous repensons chaque année l’ensemble des budgets et les renégocions avec chaque service. Nous remettons en question de manière permanente nos structures de coûts avec des experts.

LES CADETS DE LA DÉFENSE

En partenariat avec l’éducation nationale, le programme des Cadets de la Défense est un programme civique initié par le ministère des Armées. Il s’adresse aux élèves de tout niveau scolaire, allant de la troisième à la terminale, et souhaitant découvrir le monde des armées.
Deux conditions doivent être remplies par les jeunes afin qu’ils intègrent la formation. En effet, ces derniers doivent être médicalement aptes et capables de participer aux activités sportives proposées, mais également disponibles au moins deux jours par mois.
Pour les plus jeunes, c’est à la fin de l’année de quatrième qu’ils sont sélectionnés à la suite de leur lettre de motivation ainsi que de leur entretien. Une cinquantaine de jeunes issus de différents collèges entre les villes d’Evreux et de Gravigny suivent alors un programme animé par des militaires réservistes et des professeurs.
Ceux-ci leurs inculquent un enseignement civique et moral. Ils abordent différents sujets tels que la citoyenneté, afin de partager les valeurs de la république, ainsi que le patriotisme, encore très peu développé chez ces adolescents.
Ils participent également à des activités éducatives comme des initiations aux premiers secours, à des activités culturelles avec la visite d’institutions publiques et des lieux de mémoire ainsi qu’à la participation aux cérémonies patriotiques, et enfin à des activités sportives tels que des parcours d’obstacles et à la participation à un camp d’été en pleine nature le temps d’une semaine.
Ce stage est une initiation permettant aux élèves de découvrir les métiers de l’armée, avec comme objectifs de vivre des moments de cohésion, mais également de développer le sens de l’effort ainsi que le dépassement de soi. Cette expérience a pour but l’acquisition de savoir-être tels que l’engagement, la discipline, le goût du travail et le sens de l’effort.
A l’issue du parcours, un certificat est délivré à tous les jeunes, dans le but de valoriser leur orientation afin de mettre en avance leur devise : GRANDIR.
Aujourd’hui, on compte environ quatre cents cadets pour vingt-cinq centres, répartis sur tout le territoire national. Le Var est le département qui comptabilise le plus grand nombre de Cadets de la Défense, avec cent quatre-vingts nouveaux élèves qui profitent chaque année de cette formation, dans le but de rejoindre les rangs de l’armée Française. Certains cadets ont la chance d’intégrer la flottille amphibie, basée à Toulon. Celle-ci possède un équipage de cent douze marins.
Créée en 1993, la flottille amphibie, regroupe quatre Engins de Débarquement Amphibie Rapide (EDAR) et neuf Chalands de Transport de Matériel (CTM) qui embarquent à bord des porte-hélicoptères amphibies. Ces engins permettent de projeter depuis la mer vers la terre des personnels, des véhicules et du matériel afin de mener notamment des opérations d’assistance à la population ou des opérations militaires.

Antoine VEAU

PARRAINAGE
Il reste encore un mois pour parrainer un nouvel adhérent. Chaque membre de l’ANMAM est un recruteur potentiel et nous le remercions. A ce jour, c’est Mr Gilbert THAREL de CHARTRES qui est le parrain ayant permis à 6 nouveaux membres de nous rejoindre. Ces derniers participent régulièrement à nos activités dont ils semblent satisfaits. D’autres se limitent à recevoir nos lettres hebdomadaires d’informations pour connaitre les nouvelles du monde maritime d’une part et des activités de l’association d’autre part. En décembre, offrir une adhésion à un ami est aussi un cadeau surtout s’il aime le monde maritime. Rappelons aussi que pour toute personne fiscalement imposable, le montant de l’adhésion vient en déduction des revenus de l’année 2022 sous réserve de le faire avant le 31 démembre. Grace à notre statut d’association à but non lucratif régie par le loi du 1er juillet 1901 reconnue d’intérêt général, chaque versement (autres que prestations) est déductible. A ne pas négliger en cette période difficile pour tout le monde.
C’est le schéma « gagnant/gagnant » qui vous fait avoir un avantage et de grossir nos effectifs avec des adhérents nouveaux. Ne pas perdre de vue que ce sont nos adhérents qui font vivre la structure. Les dotations des communes sont de plus en plus faibles. (450 euros pour l’année). Le don le plus élevé a été en 2022 de 500 euros (la personne se reconnaitra).
Nous n’avons pas trop souffert de la Covid-19 (année 2022 et 2021) et maintenant c’est l’heure d’un redémarrage qui a pris le bon départ, nous comptons sur vous pour nous permettre de se développer et rayonner sur tout le territoire national. Nous tenons le bon cap (pour un marin c’est ce qu’il faut).

RECHERCHE D’UN RÉFÉRENT DÉPARTEMENTAL POUR LES ARDENNES
Le département des Ardennes est dépourvu de référent département de l’ANMAM et nous lançons un appel à tout ancien marin qui aimerait s’investir un peu dans le monde maritime par des actions sur son département. Pour savoir à quoi consiste cette activité, il suffit de joindre notre secrétariat : 07 66 77 14 47. Nos appels précédents ont été entendus puisque 2 anciens marins sont devenus référents de l’NMAM dans leur département.
A bientôt.

LE SNA « RUBIS » BIENTÔT DÉMANTELÉ
Parti de TOULON pour rejoindre CHERBOURG en Octobre,, le sous-marin nucléaire d’attaque RUBIS sera démantelé tout prochainement, après plus de 40 années de bons et loyaux services et après avoir parcouru toutes les mers du globe. Dernière photo pour la postérité.

DES MIGRANTS DANS LA MANCHE
La France va affréter deux navires supplémentaires dans la Manche pour effectuer des opérations de sauvetage sur cette route maritime empruntée par un nombre record de migrants voulant rejoindre les côtes anglaises , a annoncé mercredi le secrétariat général de la Mer. Plus de 40.000 migrants sont arrivés au Royaume-Uni cette année après avoir traversé cette route maritime à bord de petites embarcations, un record et un sujet qui empoisonne les relations franco-britanniques depuis plusieurs années.

SAINT NICOLAS (fêté le 6 décembre)
La Saint-Nicolas est une fête mettant en scène saint Nicolas, un personnage légendaire inspiré des évêques lyciens Nicolas de Myre et Nicolas de Sion, dont les traditions hagiographiques se confondent depuis le Xe siècle.
Lors des célébrations dont le déroulement peut différer selon les régions, saint Nicolas récompense les bons comportements des enfants en les gratifiant de cadeaux ou de friandises, souvent assisté d’un compagnon à l’allure menaçante, qui est chargé de punir ceux qui n’ont pas été sages.
C’est une tradition vivace dans de nombreux pays d’Europe qui se déroule dans les jours précédant le 6 décembre — ou le 19 décembre du calendrier julien pour l’Église orthodoxe —, jour de célébration du saint dans les églises chrétiennes.

Origines
La Saint-Nicolas est une fête inspirée de l’évêque Lycien du IIIe siècle Nicolas de Myre, appelé aussi Nicolas de Bari, et d’un évêque actif dans la même région au VIe siècle, Nicolas de Sion, les traditions hagiographiques confondant les deux personnalités à partir du Xe siècle.
Dès le Xe siècle, une relique (une phalange du saint) fut transférée depuis Bari vers le Duché de Lorraine, et il fut édifié au Sud de Nancy une grande basilique dédiée au saint, à Saint-Nicolas-de-Port. Vénéré et très souvent invoqué, il deviendra très rapidement le saint patron de la Lorraine. Port étant une cité réputée pour ses foires et marchés, le culte de saint Nicolas se répandit très rapidement au-delà des frontières du Duché de Lorraine et, notamment, outre-Rhin où la tradition demeure également très vive.

Légende
Saint Nicolas et Zwarte Piet aux Pays-Bas. À la différence de la majorité des régions françaises, et notamment des traditions alsaciennes, le père fouettard néerlandais est traditionnellement grimé en noir.
Vers le XIe siècle apparaît une légende qui semble forgée sur la combinaison d’un « malentendu littéraire », transformant « trois innocents » protégés par le saint en « trois enfants », et d’un « malentendu iconographique », dans lequel ces trois innocents incarcérés deviennent trois enfants dans un caveau. Ces deux malentendus constituent le terreau d’une légende qui se développe particulièrement dans les régions franco-allemandes.
La légende veut ainsi que, l’hiver approchant, trois enfants, partis glaner dans les champs, se perdent sur le chemin du retour ; attirés par la lumière filtrant des fenêtres d’une maison, ils s’approchent et frappent à la porte. L’homme qui leur ouvre, Pierre Lenoir (Peter Schwartz dans la culture germanique), boucher de son état, accepte de leur donner l’hospitalité pour la nuit. En fait, sitôt les enfants entrés, il les tue, puis, à l’aide d’un grand couteau, les coupe en petits morceaux, pour finalement les mettre dans son saloir (un grand baquet empli de sel), afin d’en faire du petit salé.
Saint Nicolas, chevauchant son âne, passe par là et frappe à son tour à la porte du boucher. L’homme, n’osant pas rejeter un évêque, le convie à dîner. Son invité lui demandant du petit salé, le boucher comprend qu’il est découvert et, pris au piège, avoue tout. Le saint homme étend alors trois doigts au-dessus du tonneau de petit salé, reconstituant et ressuscitant ainsi les trois enfants.
Saint Nicolas enchaîne ensuite le boucher à son âne et le garde auprès de lui pour le punir. Celui-ci devient le père Fouettard, être mauvais, dont le rôle est de réprimander les enfants désobéissants et les cancres, fort de son caractère violent et irascible. Toujours vêtu de noir, caché sous une cagoule et une épaisse barbe noire, il incarne tout l’opposé de saint Nicolas, en somme, qui arbore une belle barbe blanche, des vêtements colorés d’évêque (mauve et blanc, avec une crosse, dorée à l’origine, puis rouge et blanche, ce qui le rapproche du Père Noël actuel (Saint Nikolaus devint Santa Klaus)), et donne toujours l’image d’une personne bienveillante.
Une partie des attributs régionaux de saint Nicolas serait inspirée du dieu scandinave Odin. En effet, ce dernier est toujours accompagné de ses deux corbeaux « qui voient tout », et de son cheval Sleipnir, tout comme saint Nicolas est dans certaines régions accompagné de deux Zwarte Pieten et de son cheval.

Fête
Au XXIe siècle, la Saint-Nicolas est toujours fêtée dans un grand nombre de pays d’Europe, parmi lesquels : la France, l’Allemagne, la Suisse, le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas, la Russie, la Pologne, la Croatie, l’Autriche… Dans la nuit du 5 au 6 décembre, le saint passe dans les maisons pour apporter aux enfants sages des friandises : fruits secs, pommes, gâteaux, bonbons, chocolats et de grands pains d’épices. Dans la Flandre française, le Hainaut français, le Boulonnais, l’Artois, la Lorraine, la Belgique et la ville suisse de Fribourg, dont il est le saint Patron, saint Nicolas défile dans les rues le 6 décembre.

Père Fouettard
En Alsace, le Père Fouettard est déguisé de manière à passer pour un Alsacien rustre, bruyant et rural (ne s’exprimant souvent qu’en dialecte à l’inverse du saint Nicolas qui s’exprime aussi en français) ou pour un homme des bois (s’exprimant par des grognements). Il est souvent muni d’une chaîne ou d’un fouet et entre dans les villes de manière bruyante et terrifiante en criant et en faisant claquer sa chaîne ou son fouet.
Dans certaines régions il est accompagné par le Père Fouettard (Zwarte Piet – Krampus – Père Fouettard ou « Pierre le Noir » textuellement – en néerlandais. Hans Trapp en alsacien, « Houseker » en luxembourgeois) qui, vêtu d’un grand manteau noir avec un grand capuchon et de grosses bottes, porte parfois un fouet et un sac. Il n’a pas le beau rôle puisqu’il menace de distribuer des coups de trique aux enfants qui n’ont pas été sages ou de les emporter dans son sac et qui donne, parfois, du charbon, des pommes de terre et des oignons ou quiche. Le Père Fouettard est également souvent représenté avec des cornes et une queue.
Aux Pays-Bas et en Belgique, le Père Fouettard est grimé en noir et habillé de vêtements colorés de page du XVIe siècle ou XVIIe siècle ; il porte parfois de gros anneaux dans les oreilles et est traditionnellement coiffé d’une perruque crépue.
. Dans certains pays, comme les Pays-Bas, l’usage qui consiste à faire incarner Zwarte Piet par un homme noir ou grimé en noir suscite la polémique. Cette pratique est considérée raciste par des associations et par l’ONU. En France, le père Fouettard est représenté différemment : c’est un homme blanc, hirsute, sale et caché sous une capuche.

LA PMM DE VALENCE (DRÔME)
Ce samedi, la PRÉPARATION MILITAIRE MARINE de PMM Valence avait organisé la cérémonie annuelle de la remise du fanion aux nouveau stagiaires. Elle était présidée par le Lieutenant de vaisseau Étienne MASSIE, commandant en second du patrouilleur de haute mer « COMMANDANT BIROT » qui est venu de TOULON pour la circonstance.
Mr François RAIMOND président national de l’ANMAM y assistait à l’invitation de l’Enseigne de Vaisseau ® Damien FERRAND, chef de centre de la PMM VALENCE.
Mr Daniel MALERBA, administrateur de l’ANMAM chargé de l’Événementiel et de la relation « Armées/nation», et aussi référent départemental pour la Drôme a proposé de porter le drapeau de l’ANMAM pour la circonstance.
Cette cérémonie a permis aux jeunes stagiaires (H & F) de percevoir le côté solennel de cette remise de fanion qui doit les sensibiliser sur l’aspect respectueux de notre drapeau tricolore et du nom que porte le centre de la préparation militaire de Valence (centre de la préparation militaire Marine « Maître René SALLE ») ainsi que les valeurs que la Marine Nationale véhicule à travers son histoire et ses missions de tout ordre.
Le président de l’ANMAM a pu s’entretenir avec les autorités présentes, les élus, les parents, et les jeunes stagiaires de la PMM VALENCE.

BELLE AFFLUENCE SUR LE SITE DE L’ANMAM
Le mois dernier, notre compteur a affiché 1424 visiteurs sur le site . Bravo, et cela peut encore augmenter si vous en parler à votre entourage. L’Anmam bouge… bouger avec elle.

LA CHARTE DE L’ANMAM

CHARTE

La présente Charte est un contrat moral qui engage tous les adhérents de l ’ASSOCIATION NATIONALE DE MARINS ET ANCIENS MARINS (ANMAM). Instrument de cohésion pour tous, elle constitue une référence et précise leurs valeurs, leurs engagements, leur raison d’être et leur organisation.

ADHÉRER A LA CHARTE – Les marins et anciens marins s’impliquent…
Les adhérents et les responsables associatifs construisent leur fondation sur des valeurs de solidarités et de générosité, de tolérance et de respect, de partage et de dialogue, le tout empreint d’amitié et de fraternité. Ils respectent les choix individuels mais ne relèvent d’aucun courant politique, syndical, philosophique ou confessionnel.
Les membres de l’association fonctionnent à partir de structures associatives régies par la loi de 1901 ; ils respectent législations et réglementations les concernant. Leurs responsables tiennent leur légitimité des adhérents et s’engagent à observer les règles de démocratie et de gestion, au moyen d’élections statutaires et de transparence financière.

et s’engagent,
Les membres de l’association s’engagent à se comporter en citoyens et veulent que la société les considère comme tels, avec droits et devoirs.
Ils participent à la vie locale, nationale et internationale ; ils s’engagent à œuvrer pour le bien commun des marins et anciens marins mais aussi des générations montantes. Ils s’engagent à animer et maintenir le tissu social, à protéger et mettre en valeur le patrimoine culturel et patriotique, à transmettre le devoir de mémoire. Ils veulent aider à la construction d’un avenir toujours meilleur, toujours plus à l‘écoute, toujours plus solidaire.
Pour réaliser ces objectifs, les membres s’engagent au cœur de l’action, dans un développement durable, avec des interlocuteurs et des acteurs choisis, dans des partenariats équitables et formalisés.

défendent des convictions,
Les adhérents et les bénévoles sont une force de propositions et d’innovation, c’est l’une de leurs originalités. Ils ont la conviction qu’en élargissant les centres d’intérêts, en prenant des responsabilités, en proposant des actions dynamiques, ils participent activement aux choix de société et à une meilleur expression des citoyens.
Ils ont aussi la conviction qu’une « société pour tous les âges » peut se construire en confrontant les opinions de chacun, en acceptant, respectant et valorisant les initiatives des autres, en admettant la différence et la complémentarité.

agissent pour le bien de tous,
Favoriser le bien vieillir, être à l’écoute des autres, prendre la défense des plus fragiles, anticiper certaines évolutions, s’ouvrir à la modernité, aider à l’épanouissement de l’Homme, construire une société harmonieuse, rompre l’isolement des retraités et personnes âgées, animer et valoriser le monde maritime sont autant d’enjeux qui guident l’association nationale de marins et anciens marins (ANMAM).
De manière plus concrète, les actions menées par tous les adhérents se traduisent par le soutien des plus faibles, la défense des droits et de la dignité de chacun, la lutte contre la discrimination et la maltraitance, l’élaboration de projets associatifs, la formation des responsables et une participation au sein des instances consultatives et décisionnelles concernant les marins retraités et personnes âgées.

dans une organisation bâtit sur l’engagement associatif
L’organisation de l’association nationale de marins et anciens marins, sous la forme d’un engagement associatif, est légitimée par des actions démocratiques. C’est l’ensemble du réseau associatif de l’ANMAM qui couvre tout le territoire national.
Valeurs et plaisirs partagés, démocratie et transparence, liberté d’action et engagement citoyen : voilà l’état d’esprit fédérateur que l’association nationale de marins et anciens marins bâtit et cultive sur le terrain.

Charte approuvée par le conseil d’administration.

François RAIMOND

Président du conseil d’administration

de l’Association Nationale de Marins et Anciens Marins (ANMAM)

signé : François RAIMOND

Dernière mise à jour le 25.11..2022


COMMENT JOINDRE L’ANMAM PAR MAIL
Parce que l’ANMAM est une structure nationale et que les adhérents se trouvent répartis sur tout le territoire national et l’outre-mer, il est nécessaire de correspondre par mail chaque fois que cela est possible. L’adresse mail à laquelle vous pourrez joindre un des gestionnaires de l’ANMAM est : contact@tous-les-marins.org
Éviter au maximum le téléphone qui n’est pas un outil idéal pour notre structure. Mais vous pouvez laisser un message et on vous rappellera s’il y avait une raison impérieuse.
Tel du siège  : 09 87 01 79 94 (de 9h à12h et de 14h à 17h).
Il est aussi important de noter que les personnes qui se consacrent aux tâches administratives sont des bénévoles aux qualités indiscutables et qu’il est malvenu d’exiger une réponse immédiate ou instantanée. Mais nous faisons le maximum afin de satisfaire les uns et les autres comme toujours dans un esprit de camaraderie.
Nous continuons à grossir notre champ d’actions par le recrutement de référents départementaux. Si vous pensez pouvoir assurer cette fonction (pas très prenante cependant) sur votre département tel au président qui vous recontactera 09 87 01 79 94.
Nous pratiquons la « veille informatique » et nous répondons tous les jours aux mails reçus.
Tout nouvel adhérent reçoit sa carte d’adhésion sous trente jours et nous pensons être assez réactifs sachant qu’elle est confectionnée dans l’Oise une fois par mois à partir d’un nombre suffisant.
L’ANMAM est en mouvement et pourquoi pas avec vous !!!…
Note d’humeur : Le travail courant est fait, l’urgent est en train de se faire et pour les miracles il faut attendre encore un peu.

EXCURSION A SAN REMO (dernier avis)
Alors, si cela vous tente de faire des emplettes à prix intéressants, montez vite dans le bus au départ de TOULON pour votre plaisir. Tarif associatif négocié (22.00 euros pour vous uniquement au lieu de 30.00 euros). Un deuxième bus est mis en place car cette excursion est appréciée et connaît un réel succès. Donc nous n’avons pas de limitation des effectifs. Il reste quelques places. A vous de faire vite car la clôture des inscriptions est prévue le 7 Décembre au lever du jour. Le tarif est attractif. Parlez-en autour de vous.
Pour vous inscrire, utilisez exclusivement le lien ci-après.
https://www.helloasso.com/associations/anmam/evenements/sortie-a-san-remo

Bonne journée en Italie avec l’ANMAM, vote association nationale qui agit que pour vous plaire.

LA FIN DE L’ANNÉE APPROCHE ET PENSEZ A RENOUVELER VOTRE ADHÉSION
voir la date de fin de validité au dos de vote carte d’adhérent.
https://www.helloasso.com/associations/anmam/adhesions/formulaire-d-adhesion-2022-2023-1

Ce lien est aussi valable pour tout nouvel adhérent. Bienvenue.

l’ANMAM bouge…..bougez avec elle. …..

A la semaine prochaine (semaine 50)

 

Le comité de rédaction – 0659434210