Accueil | Newsletter semaine 24/2022

Newsletter semaine 24/2022

LE CARRE A BORD

LE CONGRES ANNUEL DE LA FNAM
C’est à Saint-Étienne que le congrès de la FNAM (fédération nationale André Maginot) s’est tenu en présence de 500 participants comprenant les présidents de groupement et leur porte-drapeau. Pas moins de deux porte-drapeaux pour l’ANMAM : Mr Gérard THOMANN, également référent de l’ANMAM pour l’Isère et Mr Aimé HABOUZIT référent de l’ANMAM pour le Rhône, accompagnés de Mr Daniel MALERBA référent de l’ANMAM pour la Drome, Mr François RAIMOND, président national de l’ANMAM, a été invité à la tribune pour expliquer les buts de l’ANMAM et les projets associatifs et ce dernier en a profité pour remercier le FNAM de son aide financière de 2000 euros pour la réalisation du convoi humanitaire qui du 9 au 13 mai dernier a permis de livrer 32 m3 de produits de première nécessité.
Un congrès est un lieu de rencontres, et l’ANMAM a noué des liens avec les vétérans Opex qui sont même devenus adhérents de l’ANMAM. Nous avons aussi projeté de nous rendre sur la côte atlantique pour faire rayonner l’ANMAM dans une région où nous sommes encore timidement représentés.
Le général de corps d’Armée Robert RIDEAU président quittant a voulu remettre au président de l’ANMAM un ouvrage sur l’homme André MAGINOT et un médaillon qui prendront bonne place dans la vitrine de l’association.
Inutile de vous dire combien les relations avec la FNAM sont excellentes et nous avons à présenter des projets à réaliser ensemble en 2023.
Le président de l’ANMAM avec deux porte-drapeaux Mr Aimé HABOUZIT, référent ANMAM pour le Rhône, et Mr Gérard THOMANN, référent ANMAM pour l’Isère qui s’entretient avec la conseillère régionale RHÔNE/AUVERGNE.
On a compté 68 drapeaux présents lors de la cérémonie des dépôts de gerbes

Palais des congrès de Saint-Étienne lors des interventions. 500 participants.

Nouveau président national élu  de la FNAM: général (2s) PETER.

LANCEMENT DU BÉLIER CUIRASSE TAUREAU : 10 JUIN 1865
Au milieu du XIXème siècle, la généralisation de la cuirasse et de la vapeur bouleverse en profondeur les tactiques et la doctrine de la guerre navale. L’artillerie navale, notamment, s’avère relativement inefficace contre les nouvelles coques de fer des navires de guerre. L’éperon apparaît alors comme une solution à l’impasse technologique. En effet, la vitesse acquise grâce à la propulsion à vapeur permet, par l’impact de la proue d’un bâtiment contre un autre, d’infliger des dégâts substantiels. Cette réflexion amène à la construction de navires-béliers aux États-Unis, puis en Europe. En France, l’ingénieur Dupuy de Lôme conçoit ainsi un navire-bélier cuirassé destiné à des missions de garde-côte. Baptisé Taureau, ce navire d’un nouveau genre, long de plus de 63 mètres, déplace 2 718 tonnes et peut atteindre une vitesse d’environ 23 km/h, similaire à celle des bâtiments de haute-mer. Il est armé d’un éperon ainsi que d’une tourelle fixe accueillant un canon. Lancé le 10 juin 1865, le Taureau est le premier d’une série de navires du même type, tels que les 4 cuirassés de la classe Bélier, construits dans les années 1870. Le Taureau passe la majorité de sa carrière à Cherbourg avant d’être démantelé en 1891.

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ANMAM
C’est à Dijon que notre assemblée générale s’est déroulée cette année les 4 et 5 juin avec le concours de l’amicale Marine Dijon qui a accueilli les participants de façon assez remarquable pour que l’on puisse dire que cela fera date.
Le chef d’orchestre de ces deux jours passés dans la cité bourguignonne était Jean-Pierre ROUSSELOT président de l’amicale locale, qui, avec toute une équipe efficace, a eu le soucis de la perfection.

Qu’ils en soient remerciés car ce fût un succès total. D’ailleurs, les photos qui circulent sur les réseaux sociaux le montrent à chaque instant. La cérémonie patriotique s’est déroulée au monument aux morts de la ville de Dijon et on pouvait y voir le Lieutenant-colonel Étienne ROYAL, délégué militaire départemental de la Côte d’Or, deux députés des circonscriptions locales, Mr Didier MARTIN et Mr Remi DELATTRE mais sans avoir un rôle effectif compte tenu de la proximité des élections législatives, Mr Bruno DUPUIS, (directeur départemental de l’ONACVG, de Mr Benoît BORDAT adjoint au maire représentant le maire de Dijon, de Mr Georges MORIN, commandeur de la Légion d’Honneur, ami personnel de François RAIMOND, qui a fait la surprise de sa présence (le président de l’ANMAM en a été ému).

et des représentants d’associations, dont Mme Joëlle CORNU de l’UNC, et pas moins de 10 drapeaux présents. Belle cérémonie et merci à ceux qui nous ont rejoints devant ce beau monument.
Les rapports réglementaires ont été présentés à l’assistance (moral, activités, financier) et le quitus a été donné au conseil d’administration pour sa bonne gestion. Mme Carole DURIEZ a pris les fonctions de trésorière nationale. Le président de l’amicale marine de DIJON a remis à chaque participant des cadeaux sous forme de colifichets sympathiques. C’est au caveau de Dijon que chacun a pu renouer avec l’ambiance Marine d’antan. (verre de l’amitié et chants de marins).
L’Assemblée générale annuelle en 2023 se déroulera à bord de l’Escorteur d’Escadre MAILLE BREZE ancré sur les bords de la Loire. Il y aura aussi les chants de marins à n’en pas douter et on fera vibrer le coque.

Les anciens marins actifs savent où sont les bonnes adresses et quelles associations peuvent les accueillir dans l’esprit « Marine ». (www.tous-les-marins.og).

26 JUIN 2022 : REPAS CHAMPÊTRE A HYERES
Pour celles et ceux qui se sont inscrits au repas sous les pins dans la base aéronautique navale de HYERES, les renseignements suivants sont à connaître. Mais, il est possible aussi de s’inscrire pour les retardataires qui seraient tentés de se joindre aux joyeux lurons de l’ANMAM.
https://www.helloasso.com/associations/anmam/evenements/repas-sous-la-pinede-varoise-2022
Les personnes inscrites devront prendre connaissance du programme de la journée ci-après. Mais les retardataires pourront encore s’inscrire jusqu’au 15 juin s’ils estiment que le programme est bien sympathique. (contact@tous-les-marins.org) Tarif 25 euros.
Le rendez-vous est fixé devant le carré des officiers – route de l’Ayguade (en partant du rond-point du Port d’Hyères, direction de l’AYGUADE, laissez deux rues sur votre droite puis 100 mètres plus loin sur votre droite vous rentrez par un grand portail vert. Votre carte d’adhésion ANMAM vous sera demandée. Ce cadre nous permettra de passer une journée emprunte de souvenirs des temps anciens pleine de fougue et d’amitiés.
Cette journée sera animée par « Patoche ».
Un concours de boules est prévu et débutera à 10h30 – inscription sur place possible à partir de 10h15 – doublettes formées par tirage au sort (3 boules) – Le règlement sera affiché et un arbitre fédéral sera présent pour faire appliquer les règles du jeu. La finale sera effectuée à 15h00 – les vainqueurs seront récompensés.
Un traiteur est prévu pour servir soit une paella ou un sauté de veau aux olives selon votre choix qu’il faudra nous préciser par retour de mail et impérativement avant le 11 juin (à défaut c’est la paella qui vous sera servie).
voici le menu :
apéritif à partir de 12h00 suivi de :
paella (choix A);
sauté de veau aux olives (choix B);
fromages;
Dessert;
(vins rouge et rosé) – eau – café – thé.
option : Bouteille de champagne à 15 euros au bar, à boire avec modération.
Attention : il est impératif d’apporter ses couverts : assiettes, verres, fourchettes, couteaux; cuillères à café, serviettes, etc… et même un transat pour ceux qui veulent faire une sieste emportés par le chant des cigales.
Mais pour s’amuser en ce jour de détente, il est aussi prévu un concours de la meilleure blague et pour finir la journée : l’élection de miss Aéro.
Nous aurons nos carnets de chants de marins.
Le président de l’ANMAM sera sur place pour vous accueillir (à partir de 11h45).
Nous étions l’an passé dans le moyen Var pour le repas champêtre dans un domaine viticole et cette année nous serons avec nos Amis Anciens de l’Aéronautique Navale qui sont heureux de nous recevoir sur leur terre.
Ce qu’il faut apporter à tout prix c’est la bonne humeur et l’envie de passer une bonne journée entre nous. Il reste quelques places pour vos parents ou vos amis, ils découvriront l’ambiance « Marine ».
Parking autos assuré à l’intérieur de l’espace champêtre.

EXERCICE NAVAL EN MER BALTIQUE
La Suède et la Finlande s’associent à 14 pays de l’OTAN dans le cadre de la 51e édition annuelle de l’exercice BALTOPS22. Ces opérations conjointes menées en mer Baltique ont débuté le 5 juin à Stockholm et s’achèveront à Kiel le 17 juin. Mobilisant 45 bâtiments, les objectifs de cet exercice allient à la fois un renforcement de l’interopérabilité dans le secteur de la liberté de navigation et de la sécurité en mer Baltique et une démonstration des capacités défensives de l’OTAN : un message fort pour la Russie (NavalToday).

OU RETROUVER LES ANCIENNES « NEWSLETTERS » de l’ANMAM ?
Les anciennes notes d’informations hebdomadaires appelées « newsletters » sont visibles sur le site : www.tous-les-marins.org à la première page dans l’onglet en haut à droite. Alors, vous pourrez relire les envois depuis les deux dernières années.

DE NOUVEAUX RÉFÉRENTS DÉPARTEMENTAUX
Nous avons le plaisir d’accueillir dans l’équipe des référents départementaux messieurs LEBLANC Gérald pour le Loiret et LECAILLON Jacques pour la Moselle. Tous les deux ont reçu mandat pour représenter l’Association Nationale de Marins et Anciens Marins dans leur département de résidence. Nous leur souhaitons la bienvenue. Ils auront la mission de faire rayonner l’association sur leur secteur et de participer localement aux cérémonies patriotiques en représentant le président national. Certains départements sont à la recherche d’un référent, alors si vous pensez être cette personne, n’hésitez pas à contacter le président (president@tous-les-marins.org).

CONCOURS DE PÉTANQUE LE 2 JUILLET 2022
Cet événement convivial va permettre de nous retrouver sur les plages du Mourillon (à l’ombre) de TOULON le 2 juillet 2022. Les personnes qui vont s’inscrire par mail : contact@tous-les-marins.org recevront les modalités de participation gratuite. Prix aux gagnants – Repas tiré du sac – Venir avec ses boules (3 boules) – belle journée en vue – tel 07 66 77 14 47 (HB) – date limite d’inscription : 25 juin 2022 (08h00).

LA FÉDÉRATION NATIONALE ANDRÉ MAGINOT
La Fédération nationale André Maginot (FNAM), par l’intermédiaire du Colonel (ER) Henri-Pierre Schwindt, Vice-président de la FNAM et Président de sa commission « action civique », que la Rédaction remercie vivement, nous a confié ce texte de présentation de son histoire et de ses actions.
Nous attirons l’attention de nos collègues sur l’axe « préservation de la mémoire combattante » et « Prix de la mémoire et du civisme André Maginot ». Chaque année, la FNAM apporte son parrainage à plus de 12 000 élèves et 250 établissements scolaires.
Historique de la Fédération
Créée en 1886 par des anciens combattants de la Guerre de 1870-1871 et des campagnes extérieures sous le nom d’Union Fraternelle des militaires blessés réformés n°1, la Fédération nationale André Maginot peut légitimement s’enorgueillir d’être la doyenne du monde combattant.
C’est en 1953, en hommage à celui qui avait assumé les lourdes responsabilités de ministre de la Guerre et des Pensions et qui, 14 années durant, avait été son président, que la Fédération prend son actuelle dénomination.
André Maginot au service des anciens combattants
Député de la Meuse dès 1910, il part comme volontaire au front en 1914 ; grièvement blessé, puis réformé, le « Sergent Patrouilleur », sitôt rétabli, reprendra la vie politique. En 1920, il crée le ministère des Pensions (actuel ministère des anciens combattants). Il est le promoteur des lois essentielles concernant ses anciens compagnons d’armes ; aujourd’hui encore, elles constituent le corpus du statut des anciens combattants avec notamment l’emblématique loi du 31 mars 1919 sur le droit à réparation et celle portant création des offices nationaux des mutilés et du combattant (l’actuel ONAC-VG).
C’est sur sa décision qu’il est procédé au transfert du corps du Soldat Inconnu de Verdun vers l’Arc de Triomphe. Il soutient le projet de la ‘’Flamme sacrée’’ sous l’arche immense qui sera allumé, pour la première fois, le 11 novembre 1923.
André Maginot décède le 7 janvier 1932.
Ligne Maginot
Ce n’est qu’en 1936, avec la remilitarisation de la Rhénanie que l’expression « ligne Maginot » apparaît dans la presse, par simplification semble-t-il et par un souci inconscient de reconnaissance envers un homme qui consacra sa vie à défendre la France. S’il est indéniable qu’André Maginot, ministre de la Guerre en 1930, a fait voter la loi portant projet de fortification des frontières, il n’a, de son vivant, peu ou pas assisté à sa réalisation et encore moins porté remède à ses insuffisances. Aussi dénommer la FNAM « Fédération de la ligne Maginot », comme trop souvent entendu ici ou là, constitue un abus de langage, qu’il importe de corriger.
Organisation et fonctionnement
La Fédération est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique par décret du 28 mai 1933. Elle compte, à ce jour, 240 000 adhérents répartis en 253 groupements de nature et de volume très différents. C’est ainsi qu’elle réunit, sous sa bannière et en bonne intelligence, des associations aussi différentes que des maquisards et des « Malgré-nous », des légionnaires et des marsouins, des appelés ayant combattu en Afrique du Nord et leurs jeunes camarades engagés volontaires des OPEX…
Son organisation est classique, avec un conseil d’administration de 30 membres d’où sont issus le président fédéral (M. Henri Lacaille depuis 2014), un comité de direction, un bureau national et 8 commissions techniques qui participent efficacement à son bon fonctionnement.
Actions majeures
Une aide directe au monde combattant par l’attribution d’une allocation financière à chacun de ses groupements, une contribution à la recherche médicale conduite dans les hôpitaux relevant du service de santé des armées, une aide personnalisée de solidarité à ses adhérents en difficulté.
La préservation de la mémoire combattante en apportant son soutien financier aux initiatives de portée nationale (Mission du Centenaire, par exemple) et en apportant son parrainage aux visites de jeunes sur les hauts lieux de la France combattante (12 000 élèves et près de 250 établissements scolaires) couronnées chaque année par le Prix de la mémoire et du civisme André Maginot.
La gestion d’un vaste domaine à caractère social, en Sologne, à Neuvy-sur-Barangeon, offrant à ses adhérents, seuls ou en famille, des installations d’excellente facture à des tarifs privilégiés, un musée interactif, un centre de jeunes et une maison de retraite médicalisée de haut niveau (Résidence André Maginot).
Financement des actions
La loterie, appelée ‘’la dette’’, apporte les premiers dividendes. En 1933, cette loterie est remplacée par la loterie nationale. En 1975 est créé le Loto sans aide de l’État. La FNAM s’engage. Son président emprunte et hypothèque ses biens personnels. En 1988 est créée la Française des Jeux. La FNAM possède, en actions, 4,23 % de son capital, dont les dividendes permettent de mener à bien des actions majeures. La FNAM ne reçoit aucune subvention.
Communication
La Charte, revue bimestrielle dont le premier numéro remonte à 1926, est actuellement tirée à 240 000 exemplaires et dispose d’un compte sur ‘Facebook’.
Le site Internet s’enrichit de jour en jour de nouvelles rubriques (www.federation-maginot.com). L’ouvrage, André Maginot, Un destin un héritage, publié en 2014, constitue le livre de référence dédié à André Maginot et à l’histoire de plus d’un siècle de la Fédération, et un exemplaire a été remis à Mr François RAIMOND, président de l’ANMAM pour sa bibliothèque associative.

INDEMNITÉ SUITE A ANNULATION D’UN CONTRAT
Vous avez suivi en son temps l’affaire de la commande par l’Australie des sous-marins que la France devait livrer dans les années à venir. Or, les Australiens se sont tournés entre temps vers les américains, renonçant à respecter les accords passés. Ce procédé, pas trop apprécié par l’état français a gelé les bonnes relations. Afin d’apaiser le climat, l’Australie, par le biais de son nouveau premier-ministre, a décidé de verser à Naval Group (société chargée de la construction des sous-marins) la somme de 555 millions d’euros comme indemnité pour préjudice causé représentant 1% du contrat initial. Même si on est loin du compte, Le contrat d’origine était de 56 milliards d’euros, c’est mieux que rien, et les relations diplomatiques seront plus sereines à présent.

IL Y A 50 ANS LES SOLDATS OUBLIES DU TCHAD
1969 – 1972, l’armée française conduit la première contre-insurrection au Tchad. Cette intervention va imposer le modèle des opérations extérieures.
Une décision d’intervention toujours difficile à prendre et de niveau présidentiel ; une armée française professionnalisée ; une intervention réduite ; des forces autochtones faibles, insuffisantes et souvent corrompues ; une volonté française d’accompagner l’intervention militaire d’une réforme administrative (une intervention qui renforce les gouvernements en place).
Chacune de ces opérations extérieures va systématiquement faire renaître les réflexes anticolonialistes de la population.
Ces « Morts pour la France » vont être très rapidement oubliés.
Alors qu’à la suite de l’échec (relatif) de la dernière intervention française au Mali, le gouvernement semble s’éloigner des interventions en OPEX, Le Souvenir Français a souhaité rendre hommage aux 59 soldats « Morts pour la France » au Tchad, 59 soldats oubliés.
Peut-on aujourd’hui mourir pour le Tchad ? Et pourtant ces interventions extérieures ont contribué à la stabilisation, au moins temporaire, de l’Afrique.
En rendant hommage aux 59 soldats « Morts pour la France » au Tchad, nous participons à l’écriture d’une histoire de l’Afrique dont la France n’a pas à rougir.
Serge BARCELLINI
Contrôleur Général des Armées (2s)
Président Général de l’association « Le Souvenir Français »

LA BELLE POULE AU CŒUR DE LONDRES
A l’occasion de l’anniversaire des 70 ans de règne de la Reine d’Angleterre, la Belle Poule a fait escale à Londres le mercredi 25 mai pour venir associer la Marine nationale aux célébrations du jubilé de platine de la Reine Élisabeth II.
La goélette était accostée au ponton HMS Président de la Royal Navy, aux pieds du Tower Bridge. Cette escale a été l’occasion de recevoir à bord le Commodore Bellfield, Naval Regional Commander of London and Eastern England mais aussi Lord Jeffrey Mountevans, président du London Maritime et Mark Lloyd, directeur du Maritime London et président de l’Admiralty Solicitors Group. Après plusieurs échanges avec la Royal Navy et notamment ses cadets, une délégation de l’équipage de la goélette s’est rendue à Portsmouth pour une visite particulière du HMS Victory.

Le voilier école a ensuite appareillé pour Brest, qu’il ralliera après deux mois de déploiement en mer du Nord et en mer Baltique. Le port d’attache de ce voilier de la Marine Nationale est Brest.

TOUJOURS MATAF
Pour acquérir cet ouvrage : contact@tous-les-marins.org
L’écrivain sera présent au repas du 26 juin et pourra dédicacer cet ouvrage à ceux qui le désirent.

Le comité de rédaction.
07 66 77 14 47