Accueil | Le drapeau français

Le drapeau français

Symbole d’un pays ,de patriotisme, de son peuple  mais aussi d’un certain universalisme épris de liberté, le drapeau tricolore s’est, au travers de sa propre histoire, forgé une identité forte et unique.
 
Né du tumulte de la Révolution, il a mis quelques années à s’imposer

C’est dans les jours qui suivent la prise de la Bastille que l’union des trois couleurs fleurit sur les cocardes portées par les révolutionnaires. Ils se distinguent ainsi des royalistes à la cocarde blanche. La Fayette, commandant de la nouvelle Garde Nationale, lui donnera une reconnaissance officielle. Cette cocarde sera d’ailleurs portée par Louis XVI les jours qui suivent sa capture par les révolutionnaires. 

En tant que drapeau, c’est au sein de la marine qu’il fait ses premières apparitions. Le décret de la Convention Nationale (1794) remplace les drapeaux blancs à fleurs de Lys par ces 3 bandes de couleurs égales et verticales pour éviter de se confondre à celui des navires hollandais.

C’est sous l’Empire (1812) que ce drapeau passera aux armées terrestres. La Restauration le fera disparaître pendant 15 ans avant son rétablissement en 1830. La IIe République de 1848 confirmera ce choix jusqu’à nos jours et imposera l’idée d’un drapeau représentant la nation et ses institutions.

 
Un drapeau à la symbolique incertaine
 
Le lent processus d’intégration de ce drapeau utilisé par plusieurs régimes rend ses origines exactes incertaines. On retrouve très tôt les trois couleurs dans le fourmillement du siècle des lumières : les Etats-Unis utilisent les mêmes pendant leur guerre d’indépendance 1776-1784).

En France, la thèse la plus communément admise évoque les couleurs du drapeau de Paris (le bleu et le rouge) mélangées au blanc de la royauté, mélangées dans une communion entre le peuple parisien et son roi à une période où Révolution ne voulait pas encore dire République.

Une autre analyse met en avant l’association de trois couleurs séparées : le bleu issu du manteau de St Martin qui fut très longtemps la couleur de la famille royale pendant 5 siècles (avec les fleurs de Lys). Le blanc, tout aussi royal, s’est imposé doucement dans la monarchie peut-être en souvenir de la bannière de Jeanne d’Arc ou du panache blanc d’Henri IV. Enfin le rouge serait tiré du bonnet phrygien, symbole des affranchis dans l’antiquité ou de l’oriflamme de St Denis, marque guerrière des Rois.

Un drapeau universaliste

Depuis sa création, ce drapeau a parcouru le monde, parfois à la tête des armées françaises, souvent porté par des explorateurs, toujours au nom de la liberté et de la volonté de partager les lumières françaises avec le monde. Cette vision universaliste, aux épisodes quelques fois envahissants, a permis de diffuser les valeurs de la République sur toutes les régions du globe. Son caractère illustre a été renforcé depuis par toutes les avancées scientifiques, exploits sportifs ou productions de qualité que le génie français a su créer jusqu’à nos jours.

Partout où il flotte désormais, le drapeau tricolore est un signe de protection, de liberté, d’égalité et de fraternité. Et au-delà d’un bout de tissu, chacun doit se reconnaître dans ces couleurs et connaître son histoire car « celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre » .   

 
Flavien MANCEAU