Accueil | École de voile des GlénanS

École de voile des GlénanS

Les Glénan

Archipel des GlénanArchipel des Glénan

L’archipel des Glénan est un archipel breton du golfe de Gascogne, situé au sud de Fouesnant, dans le Finistère. L’île cumule 144 hectares et la distance pour en faire le tour est de 2km.

Vu du ciel, on pourrait se croire dans les tropiques. En effet, on distingue un chapelet d’îles, dont l’une est en forme de cœur. Ces petites îles baignent dans une eau bleue turquoise transparente, et sont bordées de plages de sable blanc.

Les Glénan

 

Les Glénan

Il y pousse en liberté une végétation radieuse, dont l’emblème est le Narcisse des Glénan. C’est une fleur délicate et fière de n’exister nulle part ailleurs. Sur l’île, c’est le paradis des oiseaux. Mais c’est aussi celui des amateurs de nautisme. Effectivement, sur l’île de Bananec, on trouve la plus grande école de voile d’Europe : les GlénanS *

Les Glénan

Cette école a été créée en 1947 par le couple de résistants Philippe Viannay et sa femme Hélène Viannay. C’est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique depuis 1974. L’association a été fondée afin de permettre à d’anciens résistants de réapprendre la vie civile. Grâce au bénévolat, le développement de l’association est rapide. A une époque où la réglementation est peu développée, les dirigeants confient des responsabilités à d’anciens stagiaires. Un stagiaire doué peut ainsi devenir moniteur, voire responsable d’une île.

Au sein de cette école de voile, ce sont près de 15 000 stagiaires, et 860 moniteurs dont 800 bénévoles, qui défilent chaque année et qui transforment, le temps d’une saison, le visage d’un archipel qui n’est pas habité l’hiver. Mais aux Glénan, que l’on soit dix, cent, ou mille, que l’on vienne pour la première fois ou que l’on ait l’habitude de venir au large de Saint-Nicolas, on sait que la nature est une chance et qu’il faut la préserver.

Les Glénan

L’école a formé plus de 450 000 stagiaires depuis sa création. Elle propose des stages dans tous les domaines de la voile : le dériveur (c’est un voilier monocoque dont une partie importante du plan antidérive est rétractable), le catamaran (c’est un bateau possédant deux coques), la planche à voile (c’est un type d’embarcation minimaliste constitué d’une planche et d’une voile), le kitesurf (c’est une planche tractée par un cerf-volant spécialement adapté) et surtout la croisière (c’est acheminement de marchandises ou de passagers sur une courte distance), qui constitue 70% de l’activité.

* L’orthographe GlénanS est réservée à l’école de voile, qui a déposé la marque en 1957 auprès de l’Institut national de la propriété industrielle dans une série de catégorie se rapportant à l’activité de l’association. Le nom de l’archipel des Glénan, quant à lui, s’écrit toujours sans « s »).

VEAU Antoine